top of page

Abraham


Difficile de ne pas être très fier à l’annonce de cette nouvelle. Comme on le sait, une des vocations du centre de Burayu est de fournir à chaque jeune un bagage scolaire nécessaire à une autonomie financière et un épanouissement dans la société éthiopienne.


Abraham Bogale a toujours été un exemple pour tous les enfants du centre, il est d’autant plus méritant qu’il souffre d’une certaine surdité depuis la naissance. Il y a quelques années, il quittait le centre pour partir étudier à l’université et l’aide qui a été apportée au travers des parrainages et des soutiens de familles françaises a permis à Abraham d’entamer et de terminer avec succès des études de médecine à l’université de Gondar.


Comme dans nos cursus universitaires, les futurs diplômés qui doivent travailler dur ont besoin d’un minimum de matériel : logement, livres, ordinateurs portables et petits matériels (blouses, stéthoscope, tensiomètre, …). Tout cela a été rendu possible grâce à l’investissement de chacun. Avant de pouvoir choisir lui-même, Abraham doit maintenant travailler cinq ans à Addis pour le gouvernement ou alors deux ou trois ans à la campagne selon la difficulté de la région. Il nous a dit qu’il préférait Addis pour la diversité des pathologies rencontrées et la possibilité de continuer une spécialité. Il a toutefois été envoyé dans la région du Gambela pour deux ans, à la frontière Soudanaise, région hostile s’il en est. Il a bien conscience de ce qu’il doit à l’état éthiopien et trouve normal de le rendre de cette façon.


(un témoignage de Jean-François Gillet, d'EdT datant de 2016)

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page