top of page

Yegna, du pop éthiopien et engagé

Dernière mise à jour : 7 mai 2023

Parler de la musique éthiopienne serait presque un cliché si le thème n'ouvrait des perspectives originales pour plonger dans le pays qui nous est cher. Cinq jeunes femmes interpellent l’Éthiopie en chantant et en parlant. Leurs mélodies pop et gaies abordent des sujets pourtant très sérieux, voire tabous. Comme des grandes sœurs, elles s'adressent aux jeunes filles sur la sexualité et la grossesse des ados, les mariages forcés, la migration des jeunes vers l'étranger.



Ici présenté en anglais dans un article du Guardian, le groupe Yegna, qui signifie « notre » en Amahrique, est composé de 4 chanteuses dont les spectacles leur permettent de parler du mariage des enfants (presque 1 fille sur 5 est mariée avant l’âge de 15 ans), de la violence et de l’importance de l’éducation. Elles chantent, elles mettent des mots sur des expériences, elles suscitent l’enthousiasme chez les jeunes.


Cinq filles : Lemlem, Mimi, Melat, Sara et Zebiba, armées d’une grande ambition depuis 2013 pour faire réfléchir et, peut-être, faire évoluer les mentalités... Parfois décrites avec un brin de condescendance comme les Spice Girls éthiopiennes, ayant reçu le soutien de l’équivalent britannique du ministère de la coopération et du développement international qui leur fut retiré en 2017, elles ont su rebondir.




5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page