top of page

Voyage à Burayu en juin 2017

Témoignage de Lionel Renaud, président de Passerelle


Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de voyages liés à l’adoption que Passerelle se désengage, bien au contraire ! Une visite d’une semaine sur place organisée courant avril dernier avec d’autres responsables d’Enfants Du Toukoul (Maria Richet et Jean-François Gillet), a été l’occasion de rencontrer les directeurs des structures de Gelan et Burrayou.



Des rencontres concrètes, qui ont permis de renforcer des liens tangibles et d'appréhender les réalités sans cesse changeantes de l’Éthiopie. Les besoins des enfants, adolescents et jeunes adultes pour grandir et trouver un métier sont des préoccupations qui doivent se réfléchir sur place et non depuis la France.


Certains sont très heureux, d’autres sont plus fragiles, voire atteints de maladies graves. Cependant tous doivent pouvoir trouver leur place dans la société qui est la leur, en vertu de la plus élémentaire humanité.


Ce que nous pouvons faire à notre échelle est une main tendue pour les aider à bien grandir et trouver leur place. Venir jusqu’à eux les rencontrer et les connaître est bien la moindre des choses !



19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page